Restauration et gestion des prairies

Conventions de gestion pour l’entretien des prairies

Sites concernés

Basses Vallées Angevines / Moyenne vallée de la Charente

Description

Les parcelles acquises feront l’objet de convention de gestion, voire de baux environnementaux avec les agriculteurs locaux. Il s’agira donc de rechercher des exploitants volontaires et de les aider à souscrire des contrats agro-environnementaux.

Résultats attendus

En fonction du nombre de parcelles, il est envisagé la signature au moins 10 conventions ou baux (ou avenants) avec les agriculteurs locaux.

Conversion de 13 hectares d’anciennes peupleraies en prairie permanente

Sites concernés

Basses Vallées Angevines et Moyenne Vallée de l’Oise

Objectif

Restaurer d’anciennes peupleraies pour retrouver des prairies permanentes, plus favorable au Râle et à d’autres oiseaux prairiaux.

Description

Ces dernières décennies, la populiculture a connu un essor important dans les plaines alluviales et autres zones humides en France. De nombreuses peupleraies sont apparues et ont contribué au cloisonnement de l’espace au détriment des prairies et de l’avifaune spécifique.

L’objectif de cette action est de reconquérir des parcelles en prairie en restaurant d’anciennes peupleraies. L’action vise donc à améliorer l’état de conservation des habitats et espèces du site et à y mettre en place une gestion concertée et cohérente. Il s’agira donc de réaliser des chantiers lourds de restauration des parcelles concernées : évacuation des rémanents s’il y a lieu, rognage des souches, si besoin débroussaillage de la parcelle, travail superficiel du sol (nivellement).

Résultats attendus

  • En Anjou, les travaux se feront sur 5 hectares de propriété LPO
  • En Picardie, l’objectif est de restaurer 8 ha sur des parcelles sur lesquelles le Conservatoire des Espaces Naturels possède la maîtrise foncière ou d’usage.

Gestion de 2 hectares de roselière et prairies hautes comme zone refuge

Objectifs

Améliorer la capacité de sauvegarde des nichées de Râle des genêts et du reste de la faune dans les prairies et augmenter les ressources alimentaires sur des zones de refuges.

Sites concernés

Basses Vallées Angevines

Description

La fauche des prairies sur les différents sites angevins se déroule sur une période relativement brève en juillet laissant peu de zones refuges pour les nichées de Râle des genêts. La gestion conservatoire de ces milieux est donc indispensable à la préservation des nichées après la fauche.

Il s’agit donc de conserver et de gérer des bandes refuges non exploitées annuellement. Ces prairies pourront évoluer dans certains cas vers des faciès à roseaux, très intéressants, non seulement pour le Râle des genêts qui pourra y trouver refuge, mais aussi pour de nombreux passereaux en halte migratoire (Phragmite aquatique) ou en reproduction (Locustelle tachetée, Tarier des prés).

Responsable de la mise en œuvre de l’action

LPO Anjou

Partagez :